ré-écriture du désastre

« Quand tout est dit, ce qui reste à dire est le désastre, ruine de parole, défaillance par l’écriture, rumeur qui murmure : ce qui reste sans reste. »

 

Maurice Blanchot, L'écriture du désastre